lundi, novembre 19, 2018
Banner Top

Jour 5 : La colombe, symbole de pureté

Verset de Référence

« Leurs fuyards s’échappent, ils sont sur les montagnes, comme les colombes des vallées, tous gémissant, chacun sur son iniquité. »

Ézéchiel 7 v.16 LSG

La colombe, symbole de pureté

La colombe représente la pureté.

 

Son plumage blanc immaculé, dont la transparence se diffuse sous les rayons lumineux du soleil, a toujours inspiré les poètes de tous âges qui ont adopté la métaphore de la colombe pour décrire le mieux du monde ce qu’instinctivement l’humain devine être la beauté à l’état pur : la pureté.

 

La propreté

 

C’est un fait. Une colombe a horreur de la saleté. Si vous décidez un jour de posséder un couple de colombes, vous devrez prévoir dans la volière une piscine assez large où vous conserverez une eau toujours irréprochable. Par ailleurs, une colombe ne boira jamais son eau de boisson depuis le bac de ses ablutions. Cette dernière devra donc être délibérément propre et changée régulièrement faute de quoi, votre nouvelle amie s’en détournera.

 

Chaque jour, une colombe se lave d’innombrables fois. Vivent-elles en couple, elles feront de cette activité leur passe-temps favori, s’examinant l’une l’autre, s’aidant tour-à-tour à la tâche, se délectant à enlever toute imperfection, à se lisser mutuellement le duvet, à s’ébrouer jusqu’à ce que le tout soit impeccable.

 

De même, si la volière n’est pas entretenue, la colombe tombera malade. Fatalement.

 

La nourriture qu’on lui donne doit être de grande qualité, car elle aura un effet certain sur la brillance de ses yeux ou de son plumage1.

 

La pureté attire l’Esprit-Saint

 

Aviez-vous remarqué que la colombe n’est descendue du ciel qu’au moment même où Jésus est entré dans les eaux du baptême2 ? Pourquoi pas avant, au désert par exemple, tandis qu’Il jeûnait et se purifiait intérieurement ?

 

C’est que la pureté attire l’Esprit-Saint.

 

Jésus entre Lui-aussi dans ces eaux des ablutions pour signifier l’importance que revêt pour le Père ce travail de repentance, de purification et de sanctification dans la vie de tout un chacun3. C’est aussi pour cela que souvent le baptisé est tout de blanc vêtu, comme une proclamation que le sang du Christ l’a purifié, qu’il s’est dépouillé des œuvres malsaines du péché ; c’est une déclaration d’amour, une intention pure à changer de comportement, doublée d’un appel à l’aide. Car sans le secours de l’Esprit-Saint, la chair n’a pas cette capacité4.

 

Aimer se sanctifier, c’est envoyer un cri d’amour au Ciel.

Aussitôt, le Saint-Esprit, attiré par cette quête du cœur, descendra pour vous assister dans cette tâche qu’Il fait si bien, si passionnément.

 

Car un cœur ou des motivations sales rebutent le Seigneur. C’est donc par amour qu’on se sanctifie et non pas par devoir religieux. C’est une adoration sincère, un cadeau qu’on offre, à la fois sentimental et raisonné, volontaire et de bon coeur5.

 

Le Colombier du Ciel

 

Mes proches savent mon goût prononcé pour la propreté. La propreté me repose. Par exemple, j’ai pris l’habitude, à l’instar des lévites de l’Ancien Testament, de ne jamais aller à l’église sans m’être auparavant totalement lavé le corps et purifié l’esprit par la prière. Je le fais non pas comme une règle, mais comme un hommage. Je veux (symboliquement) que l’Esprit-Saint, qui n’est pas négligé, se sente le bienvenu chez moi…

 

Mon être n’est plus un poulailler, c’est Son Colombier!

 

Souvent aussi, alors que je reviens de voyages éreintants, j’ai la joie de retrouver une maison parfaitement apprêtée, nimbée de senteurs florales douces et reposantes que diffusent quelques frêles bougies, chaleureuses et scintillantes à la fois. Tout y est parfait. Le fumet délicat d’un plat en sauce que trahit un four incapable d’en retenir toutes les saveurs précède mes enfants qui, en bande organisée, accourent vers moi à toutes jambes pour se pendre à mon cou comme la grappe de raisin s’accroche désespérément à son sarment.

 

A ce moment-là, l’amour que je ressens est indicible… Je n’ai besoin de rien d’autre au monde. C’est un bonheur ineffable…

 

Se sentir accueilli, c’est se sentir accompli.

 

Sur des terres hospitalières, le chant de la colombe se répand comme l’air du printemps7.

Prière :

« Seigneur, voici je suis né dans l’iniquité, et ma mère m’a conçu dans le péché. Mais Tu veux que la vérité soit au fond du cœur : fais donc pénétrer la sagesse au-dedans de moi ! Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur ; lave-moi, et je serai plus blanc que la neige. Annonce-moi l’allégresse et la joie, et les os que Tu as brisés se réjouiront. Détourne Ton regard de mes péchés, efface toutes mes iniquités. Ô Dieu ! Crée en moi un cœur pur, renouvelle en moi un esprit bien disposé. Ne me rejette pas loin de Ta face, ne me retire pas Ton Esprit Saint. Rends-moi la joie de Ton salut, et qu’un esprit de bonne volonté me soutienne8 ! Amen. »

Références :

1 Galates 5 v.22. Le fruit de l’Esprit.

2 Luc 3 v.21-22. Jésus fut baptisé.

3 1 Pierre 1 v.14-16. Un appel à la sanctification.

4 Éphésiens 2 v.8-9 : « Cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. »

5 Jean 4 v.23-24 : « ce sont là les adorateurs que le Père demande. »

6 2 Chroniques 29 v.16-18 : « Les sacrificateurs entrèrent dans l’intérieur de la maison de l’Éternel pour la purifier »

7 Ézéchiel 7 v.16 : « …tous gémissant comme les colombes (…) tous gémissant, chacun sur son iniquité. »

8 Psaume 51 v.7-14. Prière de David.

Ce message vous a plu ? Partagez-le à vos amis.

Ce message vous a plu ? Merci de nous donner votre évaluation :
Envoi
User Review
5 (3 votes)

SOYONS EN CONTACT

SOYONS CONNECTÉS

GOOGLE PLUS

INSTAGRAM

LINKEDIN

YOUTUBE