lundi, novembre 19, 2018
Banner Top

Jour 16 : Une colombe est éprise de liberté

Verset de Référence

« Or, le Seigneur c’est l’Esprit ; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté. »

2 Corinthiens 3 v.17 LSG

Une colombe est éprise de liberté

Une colombe, c’est la liberté.

 

Contrairement à d’autres espèces, il est impossible de prévoir le plan ou le schéma de vol d’une colombe.

 

Il lâcha la colombe1

 

On ne peut vouloir des colombes pour les mettre dans de petites cages. Les colombes s’accommodent mieux de grandes volières et s’épanouissent dans de grands espaces où elles s’envolent pour s’amuser, sachant très bien qu’elles ont la liberté de rentrer à tout moment chez elles, au chaud, en sécurité, en famille.

 

En outre, elles sont très jouettes. Virevoltant tout le jour, elles sont curieuses, aventurières, courageuses, généreuses et gourmandes de la vie.

 

Une colombe n’en fait qu’à sa tête.

 

Enfermez-les, laissez-les seules, ne leur donnez que peu d’affection, qu’elles s’ennuient et vous les verrez dépérir à toute vitesse, se faire rachitiques, leur pelage perdra de son éclat, leur timbre se fera chevrotant, trébuchant et triste. Oubliez-les et elles pourraient mourir par des blessures qu’elles se seront infligées sans pitié aucune, en tentant de s’échapper, en se coinçant la tête entre les barreaux en voulant forcer la porte de leur funeste geôle.

 

Une colombe a besoin d’espace pour étendre ses ailes, une colombe n’est heureuse que libre.

 

Une colombe, ça chante sur l’air du vent.

 

Le fruit de la liberté

 

Dieu, qui est un bon père2 n’est pas pingre avec Ses enfants. Dieu, c’est la générosité. Dieu, c’est l’abondance. Dès la genèse, Il avait imaginé l’Éden pour nous. Un jardin du bonheur, extraordinaire espace de liberté totale où poussait une végétation luxuriante, où chacun pouvait s’épanouir, jouir d’une opulence sans limite et auto-renouvelée. La seule responsabilité de l’homme était de bien l’administrer.3

 

Cette liberté justement peut être difficile à gérer. Cependant, Dieu nous fait toujours confiance, car l’amour fait confiance, toujours.

 

Or, nos meilleurs fruits ne poussent que dans un verger de liberté : l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance4 ne peuvent exister que lorsqu’on est libre soi-même, si notre prochain se sent libre aussi, et à l’unique condition de se sentir autorisé à être simples dans notre relation avec Dieu, affranchi des clôtures inutiles5. Simples comme des colombes, simples comme un fils, une fille avec son père.

 

La liberté de l’homme, c’est l’innocence.6

 

La cage éventrée

 

Assurément, Dieu ne nous a pas créés pour vivre en cage « mais lorsque les cœurs se convertissent au Seigneur, le voile est ôté. Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit. »7

 

Ce sont les religieux qui imposent les voiles, nos péchés qui érigent des barrières, l’incrédulité qui freine nos âmes, la peur qui nous coupe les ailes et la paresse qui nous met en cage. Mais si l’on apprend à papillonner avec la Colombe, on commence à aimer la liberté8, ces cages sont éventrées. Dans un culte, pour que l’Esprit-Saint agisse, il faut Le laisser libre.

 

Dieu fit la liberté, l’homme a fait l’esclavage9.

 

Liberté dans nos choix, liberté dans notre façon d’être, de nous habiller, de manger, de prier, de danser, liberté dans la vie, liberté dans l’église, liberté de conscience, liberté de comportement, liberté de travailler ou de se reposer, liberté de donner ou liberté de garder, liberté d’exister, de penser, d’aimer, liberté de s’épancher ou de rester secret, liberté de crier ou de le prier en silence, « la liberté est un don de Dieu, et nul ne peut y porter atteinte sans s’exposer à Sa colère. » 10

 

La liberté est la propriété de soi-même.11

Prière :

« Merci Seigneur de ce que Tu nous as dit : « Si donc, tout mauvais que vous êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-Il l’Esprit Saint à ceux qui Le Lui demandent ? »12 Seigneur, je Te demande la liberté de l’Esprit-Saint dans toute ma conduite. Amen. »

Références :

1 Esaïe 59 v.1 (BDS).

2 Esaïe 59 v.2.

3 Esaïe 59 v.11 : « …nous gémissons comme des colombes… »

4 Ecclésiaste 9 v.7 (BDS) : « Va, mange ton pain dans la joie et bois ton vin d’un cœur content… »

5 Esaïe 59 v.15-16.

6 Esaïe 59 v.19 : « Quand l’ennemi viendra comme un fleuve, l’Esprit de L’Éternel le mettra en fuite. »

7 2 Chroniques 7 v.14 : « Si mon peuple (…) s’humilie, prie, et cherche ma face (…) je l’exaucerai… »

8 Esaïe 59 v.21.

9 Esaïe 59 v.9 (BDS) : « Voilà pourquoi le droit demeure loin de nous. »

10 Esaïe 61. v.1-3.

Ce message vous a plu ? Partagez-le à vos amis.

Ce message vous a plu ? Merci de nous donner votre évaluation :
Envoi
User Review
5 (3 votes)

SOYONS EN CONTACT

SOYONS CONNECTÉS

GOOGLE PLUS

INSTAGRAM

LINKEDIN

YOUTUBE